Mort le 23 août 1944 à Paris (Seine, XXe arrondissement).

Le 23 août 1944, les issues du tunnel de Ménilmontant sous lequel étaient bloqués trois trains allemands, furent sous le feu des FFI. Un parlementaire fut envoyé pour tenter de convaincre les Allemands de se rendre, ce qu’ils firent après une vive fusillade au cours de laquelle furent tués François Boltz et Louis Godefroy à la sortie nord du tunnel, rue de la Mare, tandis que Léon Adjeman et deux inconnus tombèrent du côté Sud, rue de Ménilmontant.
François Boltz, né le 31 décembre 1906 à Baldersheim (68), était domicilié 26, rue Piat (20e arr.). Louis Godefroy, né le 25 août 1890 à Charly-sur-Marne (02), était domicilié 11, rue des Envierges (20e arr.). Léon Adjeman (ou Adjiman) avait 65 ans, selon les Archives départementales de la Seine. La mort de ces trois hommes fut enregistré à l’hôpital Tenon. Ils furent inhumés dans le carré militaire du cimetière de Pantin (Seine-Saint-Denis), division 6.
Le nom de Léon Adjeman apparaît sur une plaque commémorative, rue de Ménilmontant (XXe arr.). Il ne semble pas avoir été homologué comme résistant.
Sources

SOURCES. SHD, dossiers adm. des résistants. — Sites Internet : Mémorial GenWeb, 1, 2 et 3 ; Musée de la Résistance en ligne.

Frédéric Stévenot

Version imprimable