Né le 11 mars 1921 à Plounez (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor) ; assassiné à bout portant par les Allemands le 5 août 1944 à Paimpol (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor) ; célibataire ; civil.

Fils d’Yves, Marie Richard, cultivateur et de Mathilde Esnault, ménagère, demeurant à Kernuet en Plounez.
Dans les jours qui précédèrent la Libération du département des Côtes-du-Nord du 1er au 18 août 1944, les troupes allemandes cherchèrent à se mettre en sécurité dans les grandes bases navales qu’elles occupaient à Brest (Finistère) et à Lorient (Morbihan). Subissant le harcèlement de la Résistance, elles se livrèrent à des crimes commis sans objectif militaire, tuant de paisibles gens au travail dont le seul tort fut d’être au mauvais endroit au mauvais moment. Ce fut durant cette période que près de 50% des 650 victimes recensées dans le département furent abattues, massacrée
Le 4 août 1944, Yves Richard sonna les cloches pour fêter le départ des Allemands. Peu de temps après ils furent de retour. Yves Richard, Louis Le Normand, Jean Le Merrer et[ Emile Le Cor furent arrêtés. Le lendemain vers 16 heures, les Allemands les conduisirent dans un champ de betteraves non loin de l’église, leur firent creuser une fosse et les tuèrent à coups de pistolets. Puis ils les recouvrirent de terre et plantèrent des betteraves sur l’emplacement. Deux jours plus tard, par crainte sans doute que les emplacements furent repérés par la population, ils les firent déterrer par des soldats polonais et transportèrent les corps de nuit dans le camp retranché de Plounez, à proximité d’un canon. Les Polonais furent contraints de creuser une fosse où les cadavres furent à nouveau enterrés ; ensuite l’emplacement fut recouvert de branchage. L’officier Kula fut responsable de ces crimes.
Émile Le Cor fut assassiné par strangulation, Jean Le Merrer, Louis Le Normand et Yves Richard furent abattu une balle dans la nuque.
Yves Richard avait 23 ans.
.
Site des Lieux de Mémoire du Comité pour l’Étude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord
Sources

SOURCES : Archives de l’ANACR. – Alain Prigent et Serge Tilly, L’occupation allemande dans les Côtes-du-Nord (1940-1944), Les Lieux de Mémoire, Cahiers de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord, n° 10 (2004) et n° 11 (2005).

Alain Prigent, Serge Tilly

Version imprimable