Né le 13 mai 1886 à Tréogan (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) ; abattu par les parachutistes allemands le 16 juin 1944 à Locarn (Côtes-du-Nord, Côtes d’Armor) ; marié, un enfant ; civil.

Fils de Jean Louis Le Dantec, carrier, et de Marie Hénaff, ménagère, qui demeuraient au bourg de Tréogan.
Le 16 juin 1944, à la vue des Allemands de passage, il tenta de se cacher dans un champ. Il fut abattu par des parachutistes allemands cantonnés à Maël-Carhaix. Monsieur Kergoas fut contraint d’aller voir la victime et il lui fut interdit de l’enlever avant leur départ.
Jean Le Dantec avait 58 ans, son nom figure sur Le monument de la Déportation et de la Résistance, à La Pie en Paule.
.
Site des Lieux de Mémoire du Comité pour l’Étude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord
Sources

SOURCES : SOURCES : Arch. Dép. Côtes d’Armor, 2W236. – Alain Prigent et Serge Tilly, L’occupation allemande dans les Côtes-du-Nord (1940-1944, Les Lieux de Mémoire, Cahiers de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord, n° 10 (2004) et n° 11 (2005). « La Résistance en lutte dans la région de Callac – Maël-Carhaix », brochure éditée par l’ANACR.

Alain Prigent, Serge Tilly

Version imprimable