Né le 11 octobre 1926 à Paris (VIIIe arr.), exécuté sommairement le 26 août 1944 à Lanester (Morbihan) ; apprenti-mécanicien, victime civile.

Sur la stèle de Kercand en Lanester
Sur la stèle de Kercand en Lanester
Sur le monument aux morts de Lanester
Sur le monument aux morts de Lanester
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson
Marcel Gouaux était le fils de Guillaume Gouaux, chauffeur, et de Marie Anne Le Bert, commerçante, domiciliés à Lanester (Morbihan). Célibataire, il était domicilié au Touléno en Lanester et il exerçait la profession d’apprenti-mécanicien.

Marcel Gouaux qui s’éclairait d’une petite lampe pour se coucher fut accusé le 26 août 1944 d’avoir fait des signaux avec sa lampe depuis sa chambre pour indiquer une position allemande aux troupes américaines. Malgré ses dénégations, le capitaine Beltram qui dirigeait la kommandantur de Lanester ordonna son exécution. Il fut exécuté le 26 août 1944 dans le bois de Kercand, où six habitants de Lanestervenaient d’être exécutés et son corps fut enfoui à quelques mètres de la fosse où ils avaient été enterrés.
Le capitaine Beltram fut condamné en mars 1949 aux travaux forcés à perpétuité par le tribunal militaire de Rennes.

Marcel Gouaux a obtenu la mention « Mort pour la France ».
À Lanester, le nom de Marcel Gouaux est inscrit sur le monument commémoratif de Kercand dédié « aux huit Lanestériens victimes de la barbarie fasciste le 26 août 1944 » et sur le monument aux morts communal, orthographié « Gouaux ».
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Morbihan, 1526 W 229, RG. — Roger Leroux, Le Morbihan en guerre 1939-1945, Joseph Floch imprimeur éditeur à Mayenne, 1978. — René le Guénic, Morbihan, Mémorial de la Résistance, Imprimerie Basse Bretagne, Quéven, 2013 — État civil, Lanester (acte de décès).

Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Version imprimable