Né le 16 décembre 1908 à Saint-Gor (Landes), massacré le 21 avril 1944 à Roquefort (Landes).

Il fut le fils de Bernard Arrocena et de Marguerite Gleze.
Le 2 avril 1944, les papeteries de Roquefort dans les Landes furent cernées par un groupe de 200 soldats allemands accompagnés d’une vingtaine d’hommes portant des brassards jaunes avec l’inscription « Deutsche Wehrmarcht » (probablement des français auxiliaires de la Gestapo).
Albert ARROCENA fut abattu par une rafale de mitraillette alors que, prenant peur, il essayait de s’enfuir.
Sources

SOURCE : Centre pédagogique de la Résistance et de la Déportation des Landes, dossier 28 blanc.

Florence Lamothe

Version imprimable