Né le 28 avril 1910 à Landerneau (Finistère), mort au combat le 24 septembre 1944 à Billiers (Morbihan) ; FFI.

Sur le monument aux morts d'Elven
Sur le monument aux morts d’Elven
La stèle de Pen-Lan à Billiers
La stèle de Pen-Lan à Billiers
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson
Jean Cam était le fils de Joseph Marie Cam, quartier maître mécanicien, décédé, et de Marie Yvonne Le Hir. Il fut adopté par la Nation en avril 1920, après la disparition de son père, « mort pour la France » le 22 septembre 1918 à Toulon (Var). Il avait épousé Anne Marie Gabrielle Roussel en janvier 1933 à Plumelec (Morbihan), et le couple était domicilié à Elven (Morbihan).

Il rallia les Forces françaises de l’intérieur (FFI) dans la 1ère compagnie du 1er Bataillon FFI (AS) du Morbihan commandé par Raymond Le Vigouroux [pseudonyme dans la Résistance : commandant Hervé], qui combattait sur le front de la Vilaine. Le sergent Jean Cam fut tué le 24 septembre 1944 aux Granges en Billiers.

Jean Cam a obtenu la mention « Mort pour la France » et a été homologué FFI. La carte de combattant volontaire de la Résistance (CVR) lui a été attribuée à titre posthume en 1953.

Dans le Morbihan, le nom de Jean Cam est inscrit sur le monument aux morts d’Elven.
Dans le Finistère, il figure sur le monument aux morts de Landerneau.
Sources

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 37 239. — SHD, Vincennes, GR 16 P 102356. — Arch. Dép., Morbihan, 1840 W 3, fonds ONACVG-56. — Mémorial GenWeb. — État civil, Landerneau (acte de naissance) ; Billiers (acte de décès) ; Elven (transcription de l’acte de décès).

Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Version imprimable