Né le 9 mai 1914 à Guémené (Guémené-sur-Scorff, Morbihan), mort au combat le 28 août 1944 à La Bâtie-Rolland (Drôme) ; FFI.

Sur la plaque commémorative </br>de l'ancienne école publique</br> de Guémené-sur-Scorff
Sur la plaque commémorative
de l’ancienne école publique
de Guémené-sur-Scorff
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson
Émile Le Strat était le fils de Joachim Marie Le Strat, facteur rural, et de Marie Françoise Joséphine Royant. Il avait épousé Marie Louise Jeanne Favier le 6 janvier 1942 à Nyons (Drôme).

Il fut tué au combat le 28 août 1944 à La Bâtie-Rolland (Drôme), dans le secteur de Montélimar, où les troupes allemands battant en retraite lancèrent une contre-attaque pour permettre à leurs unités de se replier par la vallée du Rhône.

Émile Le Strat obtint la mention « Mort pour la France ».

Dans le Morbihan, le nom d’Émile Le Strat est inscrit sur la plaque commémorative apposée sur un mur de la cour de l’ancienne école publique de Guémené-sur-Scorff, où il fut élève.
Sources

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 78 021. — SHD, Vincennes, GR 16 P 367 979. — Mémorial GenWeb — État civil, Guémené-sur-Scorff (acte de naissance).

Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Version imprimable