Née le 19 juin 1921 à Viella (Gers), morte des suites de ses blessures le 13 juin 1944 à Aire-sur-Adour (Landes).

Yvette Echeverria était la fille de Justin Sourdois et de Cécile Lapontje, tous les deux instituteurs. Yvette Sourdois Echeverria était mariée à Alejandro Echeverria et ménagère.

Le 13 juin 1944, Yvette Echeverria se trouvait à bord d’une camionnette du réseau Charrette avec son bébé profitant alors du voyage pour se rendre à Viella où elle s’était réfugiée chez ses parents. Le véhicule fut stoppé par une rafale de balles tirée par un convoi allemand positionné sur la route. Yvette Echeverria fut blessée mortellement, son enfant survécut. Les autres occupants du véhicule réussirent à fuir.

Yvette Echeverria fut déclarée « Mort pour la France » en tant que victime civile de la guerre en vertus de l’ordonnance n°452717 du 2 novembre 1945.
Son nom se situe sur une stèle située au pont de Lés (Gers) route départementale 22.
Sources

SOURCES : Arch. CPRD, classeur 27 armoire 1.— G. Dupau et F. Campa, Résistance et déportation 1940-1944 dans les Landes par les stèles, les plaques et les monuments, éditions Gascogne, Orthez, 2004.— Corps Francs de la Libération, Historique de la Résistance à Aire-sur-l’Adour, décembre 1944.— Arch. mun d’Aire-sur-l’Adour, registre des décès.

Version imprimable