Né le 29 décembre 1923 à Savolles (Côte-d’Or), exécuté sommairement le 9 septembre 1944 à Savolles (Côte-d’Or) ; ouvrier agricole ; résistant.

Étienne Chanson était le fils de Louis, âgé de 47 ans et de Marie Marguerite Hermine Frilley, âgée de 37 ans, manouvriers à Savolles.
Sa scolarité fut sans doute très courte car en 1936 à l’âge de douze ans, il était déjà placé comme ouvrier agricole à Savolles et exerçait encore cette profession au moment des faits.
Il n’y a pas d’information connue concernant une éventuelle appartenance à la Résistance. Il fut découvert et arrêté en possession de quelques balles qu’il cachait dans sa poche et fusillé le 9 septembre 1944 vers 18h00 au lieu-dit "En Garats", à Savolles (Côte-d’Or).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Belleneuve (Côte-d’Or), qui regroupe les communes de Belleneuve, Arçon et Savolles et le monument commémoratif à sa mémoire érigé au bord de la RD 70 à Mirebeau-sur-Bèze (Côte-d’Or).
Sources

SOURCES : Gilles Hennequin Résistance en Côte-d’Or tome IV, 1997 et tome V page 157, imp. Darantière, Dijon-Quetigny 1997 et 2001.— Recensements de population.— État civil (acte de naissance et décès)

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable