Né le 22 mars 1921 à Maël-Pestivien (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor) ; assassiné par des miliciens le 24 juillet 1944 à Tinténiac (Ille-et-Vilaine) ; instituteur à Quévert (Côtes-du-Nord ; Côtes d’Armor) ; FFI.

Il demeurait à l’école publique de Quévert.
Le 24 juillet 1944, à 21h, alors qu’ils circulaient à pieds sur route vers Rennes (Ille-et-Vilaine) Alex Cadoudal et Charles Hiroux furent invités à monter dans une automobile. Le véhicule s’arrêta sur la route D20 au Bois d’Houssemagne en Tinténiac.
Alex Cadoudal et Charles Hiroux furent martyrisés et assassinés. Un témoin vit une voiture et entendit des rafales de mitraillettes. Leurs corps furent retrouvés sans papiers d’identité le jour même par un cultivateur, ce n’est qu’au mois de septembre qu’ils furent identifiés. Il s’avéra que l’automobile fut conduite par des miliciens.
Alex Cadoudal avait 23 ans, son nom figure sur Le Monument et plaque de l’Ecole Normale des Instituteurs, 1 rue Théodule Ribot en Saint-Brieuc, sur La Salle Alex Cadoudal, Centre Social, 5 bis rue Gambetta en Dinan et sur Le Monument de la Déportation et de la Résistance, place du général Leclerc en Dinan.
.
Site des Lieux de Mémoire du Comité pour l’Étude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Côtes d’Armor, 2W236 – Alain Prigent et Serge Tilly, L’occupation allemande dans les Côtes-du-Nord (1940-1944), Les Lieux de Mémoire, Cahiers de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord, n°10 (2004) et n°11 (2005).

Alain Prigent, Serge Tilly

Version imprimable