Né le 13 janvier 1896 à Chenôves (Saône-et-Loire), mort des suites de ses blessures le 16 juillet 1944 à Louhans (Saône-et-Loire) ; instituteur public ; résistant des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Claude Forêt était le fils de Benoît et de Claudine Potherat, tous deux cultivateurs. Il se maria le 22 avril 1924 à Chagny avec Suzanne Anne Marie Augustine Guénot. Il exerçait le métier d’instituteur public à Saint-Germain-du-Bois (Saône-et-Loire).
Il entra dans la Résistance aux Forces françaises de l’Intérieur (FFI) et fut grièvement blessé dans une attaque à Saint-Germain-du-Bois le 29 juin 1944. Il décéda des suites de ses blessures le 16 juillet à vingt heures, à la clinique Sorlin, 8 rue de Bram, à Louhans (Saône-et-Loire).
Ses obsèques eurent lieu le 20 juillet à Saint-Germain-du-Bois avec une foule nombreuse, composée en grande partie de résistants.
Il obtint la mention « Mort pour la France » par décision du service central de l’État civil militaire de Paris en date du 29 juillet 1946.
Son nom figure sur le monument commémoratif de la Résistance, à Louhans et sur le monument aux morts et le monument du Souvenir français, dans le cimetière communal, à Saint-Germain-du-Bois (Saône-et-Loire).
Sources

SOURCES : René Pacaut Maquis dans la plaine, éd. 1981, Bruailles.— Mémorial Genweb.— État civil (actes de naissance et décès).

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable