Né le 14 février 1903 à Carentoir (Morbihan), exécuté sommairement le 19 juillet 1944 à Saint Jacques-de-la-Lande (Ille-et-Vilaine) ; sabotier.

Fils de Jean Daniel, sabotier, et de Jeanne Letournel, ménagère, Jean Baptiste Daniel, sabotier, s’était marié le 25 avril 1937 au bourg de Bais (Ille-et-Vilaine), près de Vitré, où il habitait. Il était père de deux enfants. Il semble n’avoir été "membre d’aucun mouvement de résistance connu mais avoir été embrigadé dans un groupe formé par un hollandais, Van Balkow, dont la principale activité était de rançonner des cultivateurs qui faisaient commerce avec les Allemands" (dossier AVCC). Il fut exécuté sommairement par les troupes allemandes sommairement le 19 juillet 1944 à Saint Jacques-de-la-Lande (Ille-et-Vilaine).

À Saint-Jacques de la Lande, le nom de Jean Daniel est inscrit sur la plaque commémorative des fusillés de la Maltière.
Sources

SOURCES : AVCC, Caen (notes de Thomas Pouty). — Mémorial Genweb. — État civil en ligne cote Carentoir, naissances, 1900-1903, vue 105.

Annie Pennetier

Version imprimable