Né le 13 avril 1918 à Paris (XIVe arr., Seine), exécuté le 16 juin 1944 au maquis de Saint-Antonin-sur-Bayon (Bouches-du-Rhône) ; menuisier (ou maçon) ; résistant FTP (Franc-tireur et partisan), maquisard.

Fils de Messaoud Zemiro et son épouse Eugénie Diard, Roger Zemiro était marié avec Pierrette Hermette, père de trois enfants et domicilié cité Gontard à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Il rejoignit le groupe FTP d’Aix-en-Provence. Sous la direction d’André Claverie*, Jean-Paul, il participa à la distribution de tracts et journaux clandestins, à des transports d’armes, au sabotage à l’explosif de quatre locomotives au dépôt d’Aix, le 11 novembre 1943, et, en mai 1944, au ravitaillement du maquis de Saint-Antonin qu’il rejoignit le 7 juin. Il périt lors de l’offensive allemande contre ce maquis le 16 juin 1944. Selon les témoignages de Raymond Camus* et André Claverie*, il se battit contre les Allemands, aux côtés de Marc Gautier* et Élie Eymard*, jusqu’à épuisement des cartouches, et fut fusillé.
Sa dépouille fut provisoirement inhumée dans une fosse creusée par des résistants aixois, puis transférée à Aix-en-Provence.
Roger Zemiro obtint les mentions « Interné résistant » et « Mort pour la France » et fut homologué sergent, à titre posthume. Son nom est gravé sur le mémorial érigé à Saint-Antonin-sur-Bayon, où tous les ans une cérémonie commémore le massacre du 16 juin 1944. Il figure, à Aix-en-Provence, sur le mémorial de la place des Martyrs de la Résistance, « La ville d’Aix-en-Provence à ses morts déportés et fusillés » et sur le monument « Aux Héros de la Résistance - aux Martyrs de la Libération » du cimetière Saint-Pierre, à Lambesc (Bouches-du-Rhône), sur le mémorial du maquis de Sainte-Anne.
Voir le lieu d’exécution Saint-Antonin-sur-Bayon.
Sources

SOURCES : AVCC Caen 21P 276424. — Arch. Dep. Bouches-du-Rhône, 76W129, rapport du commandant de la section de gendarmerie d’Aix sur une opération de nettoyage entreprise par les troupes allemandes contre les groupes de résistants de la région de Saint-Antonin, 17 juin 1944. — Arch. Dep. Bouches-du-Rhône, 2159W469, dossier CVR du résistant. — Arch. Mun. Saint-Antonin-sur Bayon, dossier concernant les FFI morts pour la France, décès 1944. — Arch. Mun. Aix-en-Provence, 6H57, 6H58, 6H 61. — Arch. ANACR Aix-en-Provence. — Entretiens avec André Claverie et Raymond Camus. — Jean-Maurice Claverie, La Résistance, notre combat, Histoire des FTPF du pays d’Aix , Beaurecueil, Ed Au seuil de la vie, 1991. — Robert Mencherini, Résistance et Occupation, 1940-1944, Midi rouge, Ombres et lumières. Histoire politique et sociale de Marseille et des Bouches-du-Rhône, 1930 - 1950 , tome 3, Paris, Syllepse, 2011. — Jean-Claude Pouzet, La Résistance mosaïque , Marseille, Jeanne Laffitte, 1990. — État civil.

Robert Mencherini

Version imprimable