Né à une date et lieu inconnus, mort en action le 21 juin 1944 à Azé (Saône-et-Loire) ; résistant de l’armée secrète (AS).

André Friedrich était un jeune qui entra dans la Résistance au maquis de l’armée secrète à Azé (Saône-et-Loire).
Le 21 juin 1944 les troupes allemandes assistées de miliciens de Mâcon firent une tentative contre un dépôt d’armes des maquis. Au cours du combat qui s’ensuivit il y eut plusieurs maquisards tués dont André Friedrich.
Son nom figure sur la stèle commémorative "Aux maquisards morts pour notre libération", sur la stèle située au bord de la RD85, à Azé et sur le monument commémoratif du col de Brancion, à Martailly-lès-Brancion (Saône-et-Loire).
Sources

SOURCES : Geneawiki Martailly-lès-Brancion - Morts aux guerres.— Les rituels commémoratifs thèse sur Internet.— Mémorial Genweb.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable