Né le 31 décembre 1920 à Lanester (Morbihan), mort des suites de ses blessures le 20 octobre 1944 à Plouay (Morbihan) ; ouvrier à l’arsenal ; FTPF-FFI.

Sur le monument aux morts de Lanester
Sur le monument aux morts de Lanester
Sur le monuments aux morts </br>de Guémené-sur-Scorff
Sur le monuments aux morts
de Guémené-sur-Scorff
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson
Jean Bardouil était le fils de Jean Marie Bardouil, ouvrier au port de Lorient (Morbihan), et de Jeanne Marie Bernadette Carré, ménagère. Célibataire, il était domicilié chez ses parents à Touleno en Lanester, et exerçait la profession d’ouvrier à l’Arsenal de Lorient .

Il s’engagea dans les Francs-tireurs et partisans français (FTPF) au sein du 3e Bataillon FTPF, devenu le 6e Bataillon des Forces françaises de l’intérieur (FFI) du Morbihan, commandé par Célestin Chalmé [pseudonyme dans la Résistance : commandant Charles]. Blessé au combat, il est décédé le 20 octobre 1944 des suites de ses blessures à l’hôpital de Plouay (Morbihan).

Jean Bardouil obtint la mention « Mort pour la France » et a été homologué FFI.

Dans le Morbbihan, à Lanester où une rue porte son nom, Jean Bardouil figure sur le monument aux morts communal. Son nom figure aussi sur le monument aux morts de Guémené-sur-Scorff.
Sources

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 13 920. — SHD, Vincennes, GR 16 P 32942. — Mémorial GenWeb. — État-civil, Lanester (acte de naissance) ; Plouay (acte de décès)

Version imprimable