Cliché MémorialGenWeb
Le 27 juillet 1944, un groupement de soldats allemands de la brigade « Jesser » en provenance de la Creuse ratissa dans un but de répression et d’anéantissement des maquis du Puy-de-Dôme, la région de Pontaumur, Pontgibaud, Saint-Ours où étaient réunis, sous la direction de Gabriel Montpied, les chefs de la résistance de cette région.
C’est lors d’un déplacement dans une voiture conduite par le Colonel Garcie, dit Gaston, chef militaire régional, accompagné de Bénévol (Max Menut), Marcel Lachaize alias Capitaine Marcel et d’un maquisard, Raymond Chevalier dit Fines herbes, qu’ils tombèrent sur un barrage ennemi. Garcie et Bénévol s’échappèrent par la portière gauche et réussirent à rejoindre un bois. Marcel Lachaize et Fines herbes s’éjectèrent du côté droit et se trouvèrent en contrebas dans une clairière sans aucune protection : ils furent abattus tous les deux sur le champ dans la commune de Mazaye secteur du réduit de la Truyère.
Les premières salves furent tirées vers 14h30. La colonne venant de Pontgibaud se sépara en deux après avoir traversé le hameau de Petit Chambois. Les Allemands cherchaient une maison avec 3 sapins, dont le propriétaire était connu pour avoir aidé la Résistance.
Les Allemands font feu sur un camion du quotidien L’Avenir du Plateau central qui venait chercher un chargement de bois pour du gazogène. Le chauffeur et son assistant sont tués sur le coup. Un homme qui les accompagnait pour charger le bois, Jean Clermont alias le Braque, parvient à s’enfuir.
Dans le même temps, la colonne descendant du hameau des Gardes blesse Léon Rochefort, habitant du Grand Chambois, qui s’apprêtait à aller se cacher dans les bois. Aorès avoir semble t-il fait mine de le soigner, les Allemands l’achèvent après l’avoir sans doute torturer pour le faire parler.
Les différentes cérémonies en l’honneur de ces événements évoquent à chaque fois la mort de 5 résistants, ce qui laisse supposer que Chevalier, Jourde et Barberis étaient eux-mêmes résistants. Le premier était un cultivateur habitant le lieu-dit, les deux autres travaillaient pour le quotidien clermontois l’Avenir.
Liste des victimes :
BARBERIS Jean
CHEVALIER Raymond
JOURDE Rémie,
LACHAIZE Marcel
ROCHEFORT Léon.
Leurs noms sont inscrits à Mazaye, entre les Gardes et Champille, sur le monument commémoratif aux cinq résistants, « Aux héros et martyrs de la Résistance ».
Sources

SOURCE : Arch. Dép. Puy-de-Dôme, Crimes de guerre, 908W142 . — Compte-rendu des événements du 27 juillet 1944 à Chambois, ou guerre, résistance et libération, dans un petit village d’Auvergne, Mairie de Mazayes, 2006, 40 p .— "En mémoire des martyrs de juillet 1944", La Montagne, édition Clermont-Limagne, 11 août 2011 .— état-civil Mazayes.

Huguette Juniet, Eric Panthou

Version imprimable