Né le 22 octobre 1896 à Montluçon (Allier), exécuté sommairement par les Allemands le 8 août 1944 à Lapeyrouse (Puy-de-Dôme) ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Edmond Cocu était verrier à Montluçon (Allier).
Il a rejoint la résistant au camp FTP Jean-Chauvet, formation formée initialement dans le Puy-de-Dôme puis rattachée à l’Allier.
Il donna son adhésion à Jean Favre dit « Vallat » CER des FTP le 4 mai 1944. Il participe à des sabotages de voies ferrées dans la région de Lapeyrouse et à des engagements avec l’ennemi dans la région de Commentry, Blomard et Montmarault.
La résistance était bien structurée dans ce secteur des Combrailles en zone 13, avec notamment trois maquis sur la commune même de Lapeyrouse, aux hameaux de Chiez, La Faye, Les Aiguillons, composés en grande partie de jeunes montluçonnais et de jeunes de la région. Les Allemands ayant établi un poste de contrôle au lieu-dit " La Bosse " à 15 kilomètres de Lapeyrouse, depuis plus d’un an, la relève s’effectuait à partir de Montluçon presque journellement et à des horaires variables. La R.D. 998 devint un lieu de passages fréquents pour les Allemands.
Le 7 juin, les maquisards cessèrent de se terrer au fond des hameaux : les voitures sillonnaient routes et chemins. L’après-midi du 8 août, arrivèrent au lieu dit "Maison Rouge" deux voitures du "Maquis" du Chiez qui venaient d’effectuer une opération de police à la gare de Lapeyrouse. Au même moment, survint un petit camion à plateau où se trouvaient sept ou huit soldats allemands. Les maquisards, au nombre de huit à dix, ayant l’ordre de ne pas engager de combat en zone habitée, se dispersèrent par la route de Montmarault. Edmond Cocu, qui était sergent FFI, fut tué le premier sur cette route à 50 mètres du lieu-dit "Maison Rouge". Un agriculteur du village, Marcel Lafanechère, qui se trouvait fortuitement sur les lieux, fut tué quelques minutes après après avoir été frappé. Edmond Cocu a été inhumé à Lapeyrouse avant que sa femme ne fasse transférer son corps à Montluçon.
Son nom a été donné à une formation FTP aux Chiez, commune de Hyds (Allier), sûrement un groupe issu de la chute du camp Chauvet le 23 juillet 1944.
Edmond Cocu a été reconnu « Mort pour la France", FFI, avec durée des services homologués du 4 mai au 8 août 1944.
La mémoire d’Edmond Cocu et Marcel Lafanechère est honorée chaque année devant la stèle à leur nom à Lapeyrouse.
Son nom ne figure pas sur la base MémorialGenWeb.
Sources

Sources : AVCC dossier Edmond Cocu, AC 21 P 46652 (non consulté) .— SHD Vincennes, 19 P 3/5 : liste des membres de la formation Camp Jean-Chauvet .— SHD Vincennes, dossier Edmond Cocu, GR 16 P 135089 (non consulté) .— “Cérémonie du 8 août, souvenir, “Lapeyrouse, informations municipales, 2014 [en ligne]. .— “Cérémonie du souvenir. 8 août 204- 8 août 2004, Bulletin municipal, Lapeyrouse, 2004 [en ligne].

Eric Panthou, Henri-Ferréol Billy

Version imprimable