Né le 20 décembre 1894 à Lent (Ain), massacré le 11 juin 1944 à Dompierre-sur-Veyle (Ain) ; maçon ; victime civile.

Pierre Bonod était le fils de Catherine, âgée de 26 ans, célibataire et cultivatrice à Lent et de père inconnu. Il naquit au domicile de sa mère qui demeurait chez ses parents. Il avait un frère jumeau, Jean-Marie. Il était domicilié à Birieux (Ain) en 1914. Il se maria le 22 mars 1919 à La Tranclière (Ain) avec Marie Eugénie Mayer dont il eut sept enfants et devint veuf. Il était domicilié à Dompierre et exerçait le métier de maçon.
Le 11 juin 1944, vers 19h00 une colonne ennemie qui se dirigeait vers Bourg fut accrochée au hameau du Logis par les FFI qui ouvrirent le feu sur elle. Cependant devant le nombre, les maquisards durent se replier dans les bois proches et les soldats allemands s’en prirent en représailles à la population. Six hommes dont Pierre Bonod furent emmenés au hameau "Le Logis" pour être fusillé dans un fossé.
La plupart des maisons du hameau furent pillées et incendiées.
Son nom figure sur la stèle commémorative, à Dompierre-sur-Veyle (Ain).
Sources

SOURCES : Bulletin de la commune de Dompierre-sur-Veyle.— Journal "Le Progrès de l’Ain" du 12 juin 2015 Le 11 juin 1944, une journée noire pour les Dompierrois.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance).

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable