Né le 15 avril 1916 à Coulombiers (Sarthe), exécuté sommairement au mois de juillet 1944 à Saint-Pierre-du-Jonquet (Calvados) ; ouvrier d’usine ; résistance civile.

Avant la guerre, Stanislas Ludwiczak fut ouvrier à l’usine d’électrométallurgie de Dives-sur-Mer, qui sera fermée sous l’Occupation. Après le Débarquement, il apporta une aide active aux nombreux parachutistes britanniques égarés dans les marais de la Dives depuis la nuit du 5 au 6 juin 1944. Pour cette raison, il fut arrêté par les Allemands le 4 juillet, en même temps que Pierre Le Cunff, Yves Diverres et Fernand Mannoury*. D’abord emmené à Glanville, puis Pont-l’Évêque, il fut conduit peu après au siège de la Gestapo, à Argences.

Stanislas Ludwiczak futt exécuté sommairement, non loin de là, dans les bois de Saint-Pierre-du-Jonquet. Son cadavre sera retrouvé le 15 novembre 1946 dans un charnier, avec ceux de vingt autres patriotes.
Sources

SOURCE  : Centre de recherche d’histoire quantitative de l’Université de Caen, Quellien J. [dir.], Livre mémorial des victimes du nazisme dans le Calvados, Caen, Conseil Général du Calvados, 2004.

Jean Quellien

Version imprimable