Né le 9 décembre 1921 à Verrières (Haute-Marne), exécuté le 23 juin 1944 aux Glières blanches, commune d’Albertville (Savoie) : résistant F.T.P.

Maurice Parmentier fut ouvrier aux forces motrices d’Ugine du 17 avril 1944 au 5 juin 1944. A cette date, il prit le maquis, après l’attentat qui tua une dizaine de soldats allemands sur leur terrain d’entraînement à Ugine et provoqua une violente répression. Vers le 18 juin 1944, il rejoignit, avec tout un groupe de F.T.P. uginois la compagnie 92-01, dite Cie de Partisans. Il participa à l’attaque du poste allemand de Beaufort-sur-Doron le 21 juin et fut capturé le 22 juin dans les alpages d’Arêches, en même temps que 34 autres F.T.P.
Il fut exécuté le 23 juin, au lieu dit les Glières Blanches, sur la commune d’Albertville, avec 30 de ses camarades de combat.
Il a été reconnu Mort pour la France.
Son nom est gravé sur le monument aux morts d’Ugine et sur celui de la Résistance d’Albertville ainsi que sur la stèle aux 31 fusillés à Grignon.


Les Glières blanches (commune d’Albertville, Savoie) 23 juin 1944
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Savoie, 1382 W 232, 961 W 31. — MémorialGenweb.

Michel Aguettaz

Version imprimable