Né le 21 février 1925 à Cuers (Var), exécuté le 23 juin 1944 aux Glières blanches, commune d’Albertville (Savoie) : résistant F.T.P.

Louis Paulet était issu d’une famille d agriculteurs de Cuers, dans le Var.
Membre d’un maquis FTP dans le secteur de Coise (Savoie), il fit partie, avec son frère Fernand, d’un groupe qui intégra la compagnie 1ère Cie F.T.P. (future cie 92-01), dite Cie de Partisans. Il participa à l’attaque du poste allemand de Beaufort sur Doron le 21 juin et fut capturé le 22 juin dans les alpages d’Arêches, en même temps que 34 autres F.T.P. Il fut exécuté le 23 juin, au lieu dit les Glières Blanches, sur la commune d’Albertville, en même temps que son frère Fernand et que 29 de leurs camarades de combat. Louis Paullet ne fut identifié qu’après janvier 1945.
Il a été reconnu "Mort pour la France" et fut décoré de la Médaille de la Résistance à titre posthume le 11 juillet 1958.
Une rue de Cuers (Var) porte le nom de « rue des frères Paulet » ; leurs noms y sont gravés sur le monument aux morts. En Savoie, le monument de la Résistance d’Albertville et la stèle aux 31 fusillés à Grignon rappellent leur mémoire.
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Savoie 1382 W 232, 961 W 31. — Arch. Dép. Var 88 J (fonds Victor Masson). — Mémoire des Hommes SHD Caen DAVCC 21 P 656239 et Vincennes GR 16 P 461208 (nc). — Archives municipales d’Albertville. — Hippolyte Armand, Georges Vareille. Résistance en Combe de Savoie : 5ème Cie F.T.P.F.. Albertville, A.N.A.C.R. de Savoie, 1984. — Témoignage H. Armand.

Michel Aguettaz, Jean-Marie Guillon

Version imprimable