Né le 25 juillet 1922 à Loqueffret (Finistère), fusillé après condamnation à mort le 12 mars 1944 à Saint-Jacques-de-la-Lande (Ille-et-Vilaine) ; FTPF-FFI.

À la Maltière en Saint-Jacques-de la-Lande
À la Maltière en Saint-Jacques-de la-Lande
SOURCE :
Photo Jean-Pierre et Jocelyne Husso
Yves Page était le fils de François Louis Page, cultivateur, et de Marie Louise Morvan, ménagère, domiciliés à Loqueffret (Finistère).

Au début de l’année 1944, un maquis tenu par un groupe de Francs-tireurs et partisans français (FTPF) venus de Spézet (Finistère) était installé sur le territoire de la commune de Plévin (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor). Ce maquis était contesté par les FTP locaux qui leur reprochaient d’agir sans concertation et de façon irresponsable. Le 21 janvier 1944 à Cartulan en Plévin, au cours d’une attaque menée par ce maquis contre des fermiers accusés de se livrer au marché noir et de trafiquer avec les Allemands, deux agriculteurs voisins venus à leur secours furent tués, ce qui déclencha une opération policière confiée à la 13e Brigade régionale de sûreté de Rennes (Ille-et-Vilaine). Le 26 janvier 1944, Jean Le Floch et Yves Manach furent arrêtés par la police française, condamnés à mort par la Cour martiale de Rennes et fusillés le 12 mars 1944 par des gendarmes français sur le champ de tir de la Maltière à Saint-Jacques-de-la-Lande (Ille-et-Vilaine). Yves Page qui fut condamné à mort et fusillé en même temps qu’eux, appartenait sans doute à ce même maquis. <:br>
Il a obtenu la mention « Mort pour la France » et a été homologué FFI.

En Ille-et-Vilaine, à Saint-Jacques-de-la-Lande, le nom d’Yves Page qui ne figurait pas sur la plaque commémorative apposée en 1971 au pied de la Butte des fusillés de la Maltière, est inscrit sur la nouvelle plaque qui a été inaugurée en décembre 2017.
Dans le Finistère, il figure sur la plaque commémorative dédiée aux FTPF des maquis bretons et du 2e Bataillon de Stalingrad, apposée à Châteaulin.
Sources

SOURCES : AC 21 P 124844. — GR 16 P 45 4213. — " La Cour Martiale française de Rennes condamne à mort trois terroristes ", Ouest-Eclair, 14 mars 1944. — Renée Thouanel (Groupe Mémoires de Saint-Jacques, ANACR-ADIRP) et Jacqueline Sainclivier, La Maltière (1940-1944), Éd. Mairie de Saint-Jacques-de-la-Lande, 2013. — État civil, Loqueffret (acte de naissance).

Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Version imprimable