Né le 23 novembre 1896 à Pontivy (Morbihan), massacré le 12 août 1944 à à Longny-au-Perche (Orne)

Pendant la bataille de Normandie, Jean Pinabel quitta son domicile, à Caen, pour partir se réfugier plus au sud, dans l’Orne, à Longny-au-Perche. Le 12 août 1944, alors que la libération des départements normands fut déjà bien entamée, il fut mis sommairement et brutalement en état d’arrestation par une troupe SS de passage à Longny-au-Perche. Pris au hasard parmi la population, il fut menacé d’être mis à mort, avec quatre autres personnes, si les auteurs du meurtre d’un soldat SS, commis la veille, ne se dénoncèrent pas. Faute d’aveux, les SS massacrèrent sur-le-champ leurs prisonniers au château de Longny, puis poursuivirent leur retraite.
Sources

SOURCE  : Centre de recherche d’histoire quantitative de l’Université de Caen, Quellien J. [dir.], Livre mémorial des victimes du nazisme dans le Calvados, Caen, Conseil Général du Calvados, 2004.

Jean Quellien

Version imprimable