Né le 1er mai 1925 à Besançon (Doubs), mort en action le 7 juin 1944 à Dompierre-sur-Veyle (Ain) ; boucher ; résistant des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

René Chevrier était le fils d’Henri et de Suzanne Nongin, domiciliés à Besançon. Il était célibataire et domicilié chez ses parents. Il exerçait le métier de boucher.
Il entra dans la résistance aux maquis de l’Ain, à la compagnie Lévêque, au groupement de l’Ouest.
Il tomba au combat au cours d’une mission dans une embuscade tendue par les Allemands, au lieu-dit "Le Logis", à Dompierre-sur-Veyle le 7 juin 1944 à vingt heures.
L’acte de décès fut dressé le 8 juin sur la déclaration d’Alexandre Rolly, 55 ans, garde champêtre à Dompierre au nom d’un inconnu. Son corps fut identifié le 29 septembre 1944 par quatre témoins, Georges Lévrier, habitant 12 rue du Lycée, à Bourg, André Perrot, au Fort, à Viriat, Claude Londiche, aux Plancs, à Saint-Denis-lès-Bourg et René Fischesser, 21 rue de Belfort, à Besançon. Il est indique qu’il mesurait 1m73 environ, qu’il avait les cheveux bruns et était vêtu d’un blouson marron avec fermeture éclair.
Il obtint la mention « Mort pour la France » le 9 octobre 1945 sur décision du Secrétaire général aux Anciens combattants.
Il fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI) le 26 novembre 1947, dossier AC 21 P 44642 (nc).
Son nom figure sur le monument aux morts et le monument commémoratif des victimes civiles 1939-1945, à Besançon (Doubs) et sur la stèle commémorative, à Dompierre-sur-Veyle (Ain).
Sources

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne, Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Ain et le Haut-Jura (2013).— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable