Né le 22 janvier 1908 à Veillins (Loir-et-Cher) ; exécuté sommairement le 21 août 1944 à Romorantin (Loir-et-Cher) ; ouvrier ; résistant FFI.

Fils de Silvain, Victor Corset et de Baziline Audefret sa veuve. Narcisse Corset était ouvrier d’usine domicilié à Romorantin et marié à Thérèse, Hélène Sautereau .
Résistant de Romorantin, il portait, le 21 août dans l’après-midi, un message de la Sous-préfecture à Mur-de-Sologne et circulait à bicyclette sur la route de Blois où il fut intercepté par les Allemands en face du château de la Flandrinière et arrêté. Le lendemain, le gros de la troupe allemande quitta le château dans l’après-midi et l’arrière-garde suivit vers 18 h, après avoir fusillés les prisonniers dont Narcisse Corset. Déclaration de décès d’André Rebiffé économe de l’hospice de Romorantin.
Narcisse Corset fut reconnu « Mort pour la France ». ll était soldat des Forces françaises de l’Intérieur (FFI), homologué,
Son nom est inscrit sur le monument érigé à proximité de La Flandrinière.


Romorantin fin août 1944
Sources

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 108471 . — SHD Vincennes, GR 16 143688 . — Yves Chauveau-Veauvy, L’été 44 Nord Indre, Sud Loir-et-Cher, 1993. — Transcription N° 173 du registre des décès de Romorantin.

Michel Gorand

Version imprimable