Né le 29 décembre 1909 à Mur-de-Sologne (Loir-et-Cher), exécuté sommairement sans raisons le 22 août 1944 à Romorantin (Loir-et-Cher) ; gardien de la paix.

Fils de Silvain Robin et de Marie-Louise Faureau. Alphonse Robin était gardien de la paix domicilié à Romorantin et marié à Émilienne, Alphonsine Augé.
Le 22 août en fin de matinée, alors qu’il s’efforçait d’éteindre un incendie dans une maison du quartier de l’Ile-Marin à Romorantin, il fut arrêté par des soldats allemands qui le fusillèrent peu après dans le parc du château Beauvais, route de Selles-sur-Cher. Déclaration de décès le 25 août d’André Rebiffé, économe de l’hospice de Romorantin.
Reconnu « Mort pour la France » décision 56979 C du 29 août 1946.


Romorantin fin août 1944
Sources

SOURCES : Yves Chauveau-Veauvy, L’été 44 Nord Indre, Sud Loir-et-Cher, 1993. — Transcription N° 179 du registre des décès de Romorantin.

Michel Gorand

Version imprimable