Né le 24 avril 1921 à Saint-Setiers (Corrèze), exécuté sommairement le 14 août 1944 à la carrière des Grises, commune de Prémilhat (Allier) ; résistant au sein du réseau Phalanx.

Jean MAZAUD
Jean MAZAUD
Fils de Marius Mazaud, né le 27 février 1900 à Saint-Germain-Lavolps (Corrèze), horticulteur, exploitant forestier et Marcelle Mazaud, née le 3 octobre 1900 à Saint- Setiers, cultivatrice, Jean Mazaud était lui-même exploitant forestier en 1944. Il était célibataire et habitait en Corrèze dans un lieu non identifié (Gardot d’Ussel selon son acte de décès.
Il entra dans la résistance au sein du réseau Phalanx à partir du 1er avril 1943. Sous le nom de Jean, il était chargé de mission au sein de ce réseau de renseignement qui en zone sud s’implanta en premier à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).
Arrêté à une date inconnu, Jean Mazaud fut emmené de la caserne Richemont de Montluçon, le 14 août 1944, vers 5 heures du matin, avec 41 autres civils également détenus au même lieu. Ils furent conduits en camion sur la route de Quinssaines jusqu’au lieu-dit Les Grises, sur la commune de Prémilhat (Allier). Ils furent fusillés, vraisemblablement en représailles aux multiples attentats et actes de sabotages accomplis dans le secteur de Montluçon dans les premiers jours d’août 1944. Les corps furent jetés dans des fosses creusées à l’avance et couverts de chaux vive.
Son nom figure sur la stèle commémorative de Prémilhat (Allier) et sur Stèle commémorative des fusillés à Ussel (Corrèze).
Il a été reconnu "Mort pour la France", Forces Françaises Combattantes (FFC).
Sources

Sources : AVCC Caen, AC 21 P 90050, dossier Jean Mazaud (non consulté) .— SHD Vincennes : GR 16 P 407109, dossier Jean Mazaud (non consulté) .— Mémoire des Hommes .— MémorialGenweb .— http://www.francaislibres.net .— Généanet. —État civil Saint-Setiers et Prémilhat.

Eric Panthou

Version imprimable