Né le 21 octobre 1921 à Locmalo (Morbihan), mort le 22 août 1944 à Chartres (Eure-et-Loir) ; membre de Ceux de la Libération ; FFI.

Sur le monument aux morts </br>de Guémené-sur-Scorff
Sur le monument aux morts
de Guémené-sur-Scorff
Sur la plaque commémorative </br>de l'ancienne école publique</br> de Guémené-sur-Scorff
Sur la plaque commémorative
de l’ancienne école publique
de Guémené-sur-Scorff
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson
Joseph Hémonet était le fils de Pierre Marie Hémonet, laboureur, et de Marie Anne Le Strujon, ménagère.

L’acte de décès numéro 614 dressé le 23 août 1944 en mairie de Chartres, déclare que le 22 août 1944 à 22 heures est décédé 34 rue du docteur Maunoury (adresse de l’hôpital de Chartres), Joseph Hémonet de profession et domicile inconnus, membre des Forces françaises de l’intérieur ».
Joseph Hémonet a peut-être été mortellement blessé lors des combats de la libération de Chartres entre le 15 et le 19 août 1944, puis est mort des suites de ses blessures à l’hôpital de cette ville.

Joseph Hémonet a obtenu la mention « Mort pour la France ». Le titre d’Interné-résistant lui a été attribué.

Dans le Morbihan, à Guémené-sur-Scorff, ville proche de son village natal, le nom de Joseph Hémonet est inscrit sur le monument aux morts de la commune et sur la plaque commémorative apposée sur un mur de la cour de l’ancien collège où il fut élève.
Sources

SOURCES : SHD, Vincennes, GR 16 P 289296. — Mémorial GenWeb. — État civil, Locmalo (acte de naissance) ; Chartres (acte de décès).

Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Version imprimable