Le 7 août 1944, onze prisonniers, arrêtés le 18 juillet 1944 lors de l’attaque du camp FTP Casanova, ou le 1er août sont fusillés par les Allemands à Busset (Allier).

Monument des fusillés du 07/08/1944 à Saint-Yorre
Le camp FTP Casanova fut attaqué à deux reprises. Le 16 juillet, le maquis fut une première fois attaqué mais il ne souffrit d’aucune perte.
Une nouvelle attaque eut lieu le 18 juillet par des miliciens et des gendarmes GMR. Si la majeure partie des FTP s’échappa, en revanche une douzaine furent capturés et livrés aux Allemands.
Le 1er août 1944, au petit matin, 8 hommes furent arrêtés à Contigny, Monétay, par une formation militaire allemande, Schutzpolizei, en garnison à l’Hospice des Vieillards à Saint-Pourçain-sur-Sioule (Allier) : quatre à leur domicile, Alphonse Rinder, Pierre Herundie, Aimé Fugier et Georges Husson ; trois autres, André Favier, Pierre Peronnet et Xavier Dory furent arrêtés vers 4 heures du matin au lieu dit La Racherie, commune de Contigny (Allier), à l’intersection des routes de Contigny et de Saint-Pourçain-sur-Sioule. Ils étaient tous les 3 porteurs d’armes venues du maquis du secteur de Besson. Guy Perret, le 8ème homme, appréhendé à Contigny (Allier) suite à dénonciation, devait décéder en déportation le 25 février 1945 au camp de concentration de Vaihingen-sur-l’Enz (Allemagne).
Après une journée ou deux passées à l’Asile, ces jeunes devaient être emmenés au siège du SD à Vichy, hôtel du Portugal, pour y être interrogés.
Le 7 août, un groupe de 11 FFI, dont les 7 arrêtés le 1er août, encadrés par une vingtaine de SS du 18ème Bataillon SS, furent emmenés au PC de la 6ème Compagnie de ce Bataillon stationnée à Saint-Yorre (Allier). Ces prisonniers avaient été remis par le SD de Vichy d’où ils venaient. L’adjudant-chef commandant le convoi demanda au lieutenant Marquardt, commandant de la 6ème Compagnie installée à Saint-Yorre, de lui indiquer un endroit pour fusiller les prisonniers comme il avait reçu l’ordre du commandant Kremer. Le lieutenant désigna le champ de tir, situé à deux ou trois kilomètres de la ville, route de Busset.
Vers 11 heures, le camion s’embourba dans le chemin conduisant à la « Goutte Grandval » et ne put continuer sa route.
Les soldats allemands sautèrent du camion, firent descendre les onze prisonniers et les emmenèrent à pied au champ de tir. Un quart d’heure plus tard, passait sur un autre chemin conduisant au même endroit, une voiture hippomobile dans laquelle avaient pris place deux soldats et deux officiers dont le commandant de la compagnie.
Vers 11 h 30, dans le champ de tir, les onze prisonniers furent fusillés par petits groupes ; trois rafales furent, en effet, entendues. C’est l’adjudant-chef commandant le convoi qui fut chargé de l’exécution réalisée par les soldats SS. Cette exécution avait été ordonnée par le commandant Kremer et eut lieu en présence du lieutenant Marquardt, commandant de la 6ème Compagnie.
Les SS firent croire à la population qu’il s’agissait d’un exercice de tir. Le charnier fut découvert le 26 août 1944 dans une fosse au lieu-dit La Goutte Grand Val, sur la commune de Busset (Allier). Un paysan avait été témoin des exécutions le 7 août mais par peur des représailles, il attendit le départ des Allemands. Les cadavres étaient en voie de décomposition et leur identification fut difficile. Les victimes ont ensuite été inhumées dans le cimetière de Saint-Yorre.
Le nom de l’ensemble des victimes figure sur le Monument des fusillés du 7 août 1944, érigé sur la commune de Saint-Yorre. Une cérémonie a lieu chaque année en hommage à ces onze morts pour la France.
Liste des victimes :
BERTHON Albert
BERHON Jules
DORY Xavier
INCONNU Busset 1 dit Le légionnaire
INCONNU Busset 2 dit l’Alsacien
FAVIER André
FUGIER Aimé
HIERUNDIE Pierre
HUSSON Georges
PERONNET Pierre
RINDER Alphonse
Sources

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 36 : Busset, exécution de 11 patriotes .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 464 : Saint-Yorre, participation du 18é Bataillon SS à des exécutions .— “Une cérémonie en mémoire des onze fusillés résistants”, La Montagne, édition vichy, 14 septembre 2018 .— Journal Valmy, 9 octobre 1944 .— http://histoire-et-genealogie.over-blog.com/2015/08/fusilles-la-goutte-grandval.html

Henri-Ferréol Billy, Eric Panthou

Version imprimable