Né le 15 juillet 1892 à La Chapelle- Saint-Melaine (Ille-et-Vilaine), exécuté le 20 janvier 1943 à Berlin-Charlottenburg (Allemagne) ; chef de gare ; membre du réseau Overcloud.

Fils de Julien Marie Marchand et de Marie Françoise Robert, il épousa Ernestine, Germaine, Augustine Jamelot, le 26 novembre 1919. Il fut un ancien combattant de la guerre 14-18.

Chef de gare à Pléchatel (Ille-et-Vilaine), entré dans la Résistance en février 1941, il participa aux parachutages à Saint-Malo-de-Phily (Ille-et-Vilaine) et au transport d’armes et de munitions. Il assura le service de renseignements sur les convois ennemis pour le réseau Overcloud. Il fut arrêté le 4 mai 1942, alors qu’il procédait à l’installation d’un poste émetteur à Pléchâtel. Joseph Marchand fut interné à la prison d’Angers (Maine-et-Loire) du 4 mai 1942 au 4 juin, puis à Fresnes (Val-de-Marne) jusqu’au au 11 novembre 1942. Le grand tribunal de Paris le condamna à mort le 28 septembre 1942. Il fut alors déporté, le 9 novembre 1942, en Allemagne, à la forteresse de Sonnenburg et exécuté au palais de justice de Berlin-Charlottenburg, le 20 janvier 1943, à 20 heures 18.

Il reçu les titres de : déporté résistant, mort pour la France, mention accordée (le 10 octobre 1948). Il reçu la Croix de guerre avec étoile d’argent et fut homologué au grade de sous-lieutenant.
Sources

SOURCES : AVCC, Caen, 21 P 512 404.— ADIV 6ETP 2/62.–Site Internet Mémoire de Guerre Bretagne.

Daniel Heudré

Version imprimable