Né le 21 mai 1924 à Pouillé (Vendée), exécuté sommairement le 17 août 1944 à Mervent (Vendée) ; résistant FTPF.

René Blandin était le fils de Jean Marie Pierre Félix Blandin, ouvrier boulanger et d’Antoinette Claudia Marie Augustine Guyonnet. Célibataire, il était en 1944 domicilié à Saint-Michel-en-l’Herm (Vendée). Réfractaire au STO, il s’engagea dans la résistance en 1944, rejoignant dans la forêt de Mervent – Vouvant, un maquis FTPF. Le 17 août 1944, à la suite d’une attaque menée par le maquis à Fontenay-le-Comte quelques jours plus tôt, l’armée allemande organisa en représailles une opération de répression contre le maquis de Mervent. L’attaque se produisit le 17 août au matin, entre 6 et 7 heures, d’abord contre un premier camp constitué de 80 hommes environ, pratiquement sans armes, où se trouvait vraisemblablement René Blandin. Les résistants parvinrent pour la plupart à se replier à travers la forêt, mais plusieurs d’entre eux dont René Blandin furent abattus près du PC du maquis à La Cornelière, ou pris furent exécutés sommairement.
Il obtint la mention mort pour la France. Son nom est inscrit la stèle de la Cornelière en forêt de Mervent.
Sources

SOURCES : SHD Caen AVCC Cote AC 21 P 24502 (non encore consulté) — Arch. Dép. Vendée (état civil en ligne) — Dominique Michonneau Mervent, un maquis dans la tourmente de la libération vendéenne, revue Recherches vendéennes n° 11, 2004, p. 351-374 — Michel Gautier Occupation et Résistance en Vendée Geste Éditions, 2017 — Journal Ouest-France 16 août et 19 août 2014 Le 17 août 1944, Mervent combattait les Allemands — mémorial genweb.

Michel Thébault

Version imprimable