Née le 5 avril 1884 à Locmalo (Morbihan), abattue le 8 juin 1944 à Locmalo (Morbihan) ; victime civile.

Marie Kerhulu était la fille de Jean-Marie Kerhulu et de Marie-Louise Le Cunff, époux décédés. Elle avait épousé Joseph Le Lamer, cultivateur et le couple était domicilié à Landi-Coz-Len en Locmalo (Morbihan).

En juin 1944, le Comité militaire régional (CMR) des Francs-tireurs et partisans français (FTPF) donna l’ordre d’attaquer les établissements scolaires de Guémené pour tenter de délivrer les nombreux résistants qui y étaient emprisonnés. Dans la nuit du 7 au 8 juin 1944, quatre groupes de FTP venus en camion de Saint-Nicolas-des-Eaux se cachèrent dans une prairie au lieu-dit Manédol à Locmalo (Morbihan), en attendant le retour des éclaireurs partis en reconnaissance. Le camion fut repéré par un détachement de cyclistes allemands qui ouvrirent le feu sur les FTP. Alertée par la fusillade, Marie Le Lamer se porta au secours d’un résistant blessé, Eugène Le Mézo et fut abattue. Elle est décédée le 8 juin 1944 à 5 heures à son domicile de Lande-Coz-Len en Locmalo.

Marie-Julienne Le Lamer a obtenu la mention « Morte pour la France ».

Son nom figure sur le monument aux morts de Locmlalo.
Sources

SOURCES : Ami, entends-tu…, ANACR-56, n° 14, 1er semestre 1971. — Mémorial GenWeb. — État civil, Locmalo, (acte de décès).

Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Version imprimable