Né le 1er septembre 1883, massacré le 26 juin 1944 à Dun-les-Places (Nièvre) ; boulanger et hôtelier ; victime civile.

Étienne Véronnet était le fils de Jean, âgé de 41 ans, maçon et aubergiste et de Catherine Poillot, âgée de 37 ans, aubergiste. Il se maria le 1er décembre 1908 à Dun-les-Places avec Reine Blandin.
Il exerçait le métier de boulanger-hôtelier.
Après avoir détruit les villages de Montsauche et Planchez les Allemands arrivèrent à Dun-les-Places le 26 juin 1944 à 14h30. Ils étaient à la recherche de résistants mais les contrôles d’identité ne donnèrent rien. Les troupes quittèrent le village vers 17h30 mais furent attaquées par les maquisards du maquis "Camille" installés au château de Vermot qui avait été transformé en hôpital.
En fin de journée, un deuxième convoi de troupes arriva en provenance de Dijon et d’Autun accompagné de miliciens et des chefs du Sipo SD de Dijon et Chalon-sur-Saône. Le bourg fut encerclé et les maisons envahies. Les Allemands simulèrent une attaque du maquis pour justifier l’arrivée d’une troisième colonne allemande portant l’effectif des troupes présentes à 3000 hommes. Entre 20 heures et 22 heures une grande partie des hommes du village furent arrêtés. Ils étaient au nombre de 27 et furent interrogés brutalement mais aucun ne divulgua d’informations. Vers 22h30 le massacre des prisonniers fut ordonné et sera effectué à la grenade et au fusil-mitrailleur. Les femmes et les enfants qui avaient reçus l’ordre de rester cloitrés dans leurs maisons découvrirent les corps le 28 juin après le départ de l’ennemi. Étienne Véronnet était parmi les victimes. Il fut abattu sur le côté gauche de l’église, dos au mur.
Les obsèques seront célébrées le 1er juillet et les cercueils placés en haut du cimetière, sous des croix blanches.
Il est inhumé dans le carré des corps restitués, au cimetière communal, à Dun-les-Places (Nièvre).
Son nom figure sur le monument commémoratif "Aux hommes de Dun-les-Places fusillés le 26 juin 1944" et sur une des dalles tombales du carré des corps restitués au cimetière, à Dun-les-Places (Nièvre).
Sources

SOURCES : Marcel Vigreux La mémoire de Dun-les-Places 1944 - 1989, Edition S.I.N. Phobos Nevers, 1990.— Sites internet divers dont Wikipédia, monographie de Dun-les-Places.— Maitron des Fusillés Le massacre de Dun-les-Places (Nièvre), 26 - 28 juin 1944.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance).

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable