Né le 20 septembre 1916 à Altenstadt (Bas-Rhin) ; exécuté sommairement le 19 avril 1944, à Thoiria (Jura) ; résistant de l’armée secrète (AS) du Jura et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Georges Baumann était le fils de .....et de Barbe Ininger. Il était marié avec Yvonne Ugazio. En 1940, il était domicilié à Nancy.
Réfugié de Lorraine, il entra dans la Résistance à l’armée secrète (AS) du Jura avec le pseudonyme "Alain". Il devint chef du maquis "Lorraine", du district FFI Besson, à Bletterans, installé dans le bois des Essarts. Le 20 mars 1944, après avoir fait dérailler en vain, un train emmenant en Allemagne environ 80 maquisards, son groupe fut traqué par les Allemands. Le lendemain, il fut arrêté à Nance (Jura) par le SD et la Milice et fusillé dans le dos le 19 avril 1944 à 16h40 avec 4 de ses hommes, au lieu-dit "Sous les Gouttes", à Thoiria (Jura).
Il est inhumé dans le carré des corps restitués, au cimetière Sud, à Nancy (Meurthe-et-Moselle).
Il fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et obtint le titre de "Déporté et interné résistant" DIR) [dossier SHD Vincennes GR 16 P 39557].
Son nom figure sur le mémorial des victimes de la guerre 1939-1945, à Thoiria (Jura).
Sources

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne.— Journal "Le Progrès du Jura" du 25 mars 2014, 70 ans après le souvenir des victimes de 1944 perdure.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable