Né le 28 février 1885 à Sablons (Isère), massacré le 18 août 1944 à Sablons (Isère) ; Retraité de la SNCF ; Victime civile

Monument aux morts de Sablons (Isère)
Monument aux morts de Sablons (Isère)
Source : Photographie Jean-Luc Marquer
Pierre Félix Raffard était le fils de Pierre, peigneur, et de Marthe Bertrand.
À partir du 7 octobre 1906, il effectua son service militaire au 99ème régiment d’infanterie. Il déclara alors avoir la profession de de malletier.
Employé de la société de chemin de fer P.L.M. à partir de 1910, il effectua toute la Grande Guerre comme affecté spécial aux chemins de fer de campagne.
Il épousa Louise Léonie Dupré le 18 septembre 1909 à Sablons et ils habitèrent successivement à Givors (Rhône) puis à Lyon (Rhône).
À sa retraite, il revint s’installer à Sablons.
Le 18 août 1944, en fin de journée, un groupe de résistants attaqua les militaires allemands qui gardaient le pont sur le Rhône reliant Sablons à Serrières (Ardèche).
Des renforts composés de soldats allemands et « mongols » arrivèrent de Saint Rambert d’Albon (Drôme).
Vers 19h15, un groupe de ces derniers pénétra dans le café « Guillet ».
Deux clients, Pierre Raffard et André Molmeret, qui s’étaient cachés dans l’escalier montant à l’étage furent abattus sans sommation de plusieurs balles d’arme de poing tirées à bout portant après avoir été traités de « Sales terroristes ! ».
Quelques instants auparavant, un autre client, Léon Royer, avait voulu quitter l’établissement mais il avait été abattu de la même façon.
André Molmeret mourut sur le coup mais Pierre Raffard et Léon Royer agonisèrent durant deux heures sans qu’on puisse leur porter secours, une sentinelle interdisant que l’on s’approchât.
Pierre Raffard obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom figure sur le monument aux morts de Sablons.


Notice en cours de rédaction.
Sources

SOURCES : Arch. dép. Rhône, Mémorial de l’Oppression 3808W595 — Arch dép. Isère, Registre matricule militaire 11NUM/1R1429_03 — Etat civil

Jean-Luc Marquer

Version imprimable