Née le 16 mars 1914 à Nieul (Haute-Vienne), massacrée le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane ; sans profession ; victime civile.

Adrienne Odette Laroudie était la fille de Pierre Anatole (né le 3 juillet 1884 et décédé le 9 mars 1917, à Nieul), boucher, et de son épouse Cécile Marie née Masneuf (née le 8 février 1891, à Nieul) sans profession. Ses parents s’étaient mariés le 24 octobre 1908 à Nieul.
Le 30 octobre 1934 à Nieul, elle épousa Michel Avril (né le 6 janvier 1907, à Cieux, Haute-Vienne), marchand de bois .
Le couple, installé à Oradour-sur-Glane, eut un enfant prénommé Georges Alain* (né le 20 septembre 1943, à Oradour-sur-Glane).
Elle fut victime du massacre perpétré par les SS du 1er bataillon du 4e régiment Der Führer de la 2e SS-Panzerdivision Das Reich et brûlée dans l’église avec son fils et l’ensemble des femmes et des enfants d’Oradour-sur-Glane. Son époux sera abattu en rentrant chez lui près du hameau Le Terme de Valliers, à Oradour-sur-Glane, son corps fut identifié.
Adrienne Laroudie obtint la mention « Mort pour la France » par jugement du tribunal de Rochechouart du 10 juillet 1945.
Son nom figure sur le monument commémoratif des martyrs du 10 juin 1944.
Sa mère décède le 31 août 1974 à Nieul.


Voir Oradour-sur-Glane
Sources

SOURCES : Liste des victimes, Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane. — Guy Pauchou, Dr Pierre Masfrand, Oradour-sur-Glane, vision d’épouvante, Limoges, Lavauzelle, 1967, liste des victimes, pp. 138-194. — MémorialGenWeb. — Archives État civil de la Haute-Vienne, actes de naissances, mariages, décès.

Dominique Tantin

Version imprimable