Née le 1er août 1879 à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), massacrée le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane ; aubergiste ; victime civile.

Marie Laverine
Marie Laverine
crédit : Isabel Val Viga
famille Laverine - Laurence, cimetière Oradour-sur-Glane
famille Laverine - Laurence, cimetière Oradour-sur-Glane
crédit : Isabel Val Viga
Hôtel - Restaurant Avril, Oradour-sur-Glane
Hôtel - Restaurant Avril, Oradour-sur-Glane
crédit : Isabel Val Viga
Hôtel - Restaurant Avril, Oradour-sur-Glane
Hôtel - Restaurant Avril, Oradour-sur-Glane
crédit : Isabel Val Viga
Hôtel - Restaurant Avril, Oradour-sur-Glane
Hôtel - Restaurant Avril, Oradour-sur-Glane
crédit : Isabel Val Viga
Plaque famille Laverine - Laurence
Plaque famille Laverine - Laurence
crédit : Isabel Val Viga
Marie Laverine était la fille de Jean (né le 27 décembre 1857 et décédé le 6 février 1917, à Oradour-sur-Glane), et de son épouse Marguerite née Trouillaud (née le 10 octobre 1857 et décédée le 9 décembre 1906, à Oradour-sur-Glane), cultivateurs. Ses parents s’étaient mariés le 30 juin 1878, à Oradour-sur-Glane.
Le 18 janvier 1896 à Oradour-sur-Glane , elle épousa en premières noces Joseph Lamige (né le 15 juillet 1871 et décédé le 3 mars 1909, à Oradour-sur-Glane).
De cette union naquirent six enfants, Michelle Catherine (née le 4 décembre 1897) épouse de François Joseph Perot, Alexandre Jean (né le 17 avril 1901 et décédé le 11 novembre 1901), Marguerite (née le 29 septembre 1902 et décédée le 17 décembre 1902), François (né le 18 janvier 1904 et décédé le 16 décembre 1904), Marguerite (née le 23 mars 1906) épouse d’Henri Isidore Laurence*, parents de Bernard* et Geneviève* [échappa au massacre, à Limoges pour le travail], et Mélanie (née le 6 août 1908) épouse d’Antoine Sylvain Boissou, nés et décédés à Oradour-sur-Glane.
Devenue veuve, elle épousa en secondes noces le 19 août 1913 à Oradour-sur-Glane, Pierre Avril (né le 16 février 1866, à Montrollet et décédé le 30 mai 1936, à Oradour-sur-Glane), aubergiste, veuf en premières noces de Marie Cuchet (née le 11 février 1860 et décédée e 5 avril 1911, à Montrollet).
Elle était domiciliée au Bourg d’Oradour-sur-Glane, où elle tenait l’hôtel Avril.
Elle était la tante de Louise Anne Redon* épouse d’André Lavaud, filles de Pierre Redon et de son épouse de Marie Charlotte Lamige, sœur de son premier époux.
Elle était la nièce de Catherine Cheyrou* veuve de Jean Alexandre Laverine, parents de Catherine* épouse de Martial Doutre*, parents de Charles Simon* et grands-parents de Josiane Rambert*.
Elle fut victime du massacre perpétré par les SS du 1er bataillon du 4e régiment Der Führer de la 2e SS-Panzerdivision Das Reich et brûlée dans l’église avec ses petits-enfants, une partie de sa famille et l’ensemble des femmes et des enfants d’Oradour-sur-Glane. Son gendre et une partie des hommes de sa famille furent mitraillés puis brûlés dans l’une des six granges dans lesquelles les hommes furent massacrés.
Marie Laverine obtint la mention « Mort pour la France » par jugement du tribunal de Rochechouart du 10 juillet 1945.
Son nom figure sur le monument commémoratif des martyrs du 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane.
Sa fille Marguerite assistera au procès de Bordeaux en 1953, et sera secrétaire de l’Association Nationale des Familles des Martyrs. Elle décède le 23 mars 1967 à Oradour-sur-Glane.

Voir Oradour-sur-Glane
Sources

SOURCES : Liste des victimes, Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane. — Guy Pauchou, Dr Pierre Masfrand, Oradour-sur-Glane, vision d’épouvante, Limoges, Lavauzelle, 1967, liste des victimes, pp. 138-194. — MémorialGenWeb. — Archives État civil de la Haute-Vienne, actes de naissances, mariages, décès, recensements.

Dominique Tantin, Isabel Val Viga

Version imprimable