Née le 6 janvier 1878 à Cieux (Haute-Vienne), massacrée le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) ; sans profession ; victime civile.

domiciliée dans a cour de la Boucherie Lanot, Oradour-sur-Glane
domiciliée dans a cour de la Boucherie Lanot, Oradour-sur-Glane
crédit : Isabel Val Viga
Marie Ledot était la fille de Paul (né le 21 juin 1852, à Limoges, disparu et sans nouvelle avant 1914), cultivateur, et de son épouse Catherine née Perrin (née le 13 décembre 1855, à Cieux et décédée le 6 avril 1941, à Oradour-sur-Glane), aubergiste. Ses parents s’étaient mariés le 9 janvier 1874 à Cieux.
Elle était l’aînée d’une fratrie de six enfants, Martial* (née le 4 juillet 1881, à Cieux) veuf de Marie Virondeau et époux en secondes noces de Léonarde Devoyon, beau-père de Germaine bois* épouse de Fernand Hyvernaud*, Pierre (né le 31 janvier 1885, à Cieux), époux de Marguerite Doudet, Jean (né le 22 octobre 1887, à Cieux) époux de Françoise Roussy, Catherine (née le 21 août 1890 et décédée le 21 août 1896, à Oradour-sur-Glane), Catherine (née le 20 juin 1894, à Oradour-sur-Glane) veuve de Pierre Gandois et épouse en secondes noces d’Adrien Lacroix.
Le 6 février 1897 à Oradour-sur-Glane, elle épousa Jean Lamarche* (né le 5 août 1874, à Peyrilhac), cultivateur. De cette union naquit un garçon prénommé François (né le 26 juillet 1899, à Oradour-sur-Glane) époux d’Armande Berthe Darthout.
En 1944, le couple était domicilié dans le Bourg d’Oradour-sur-Glane, dans une maison dans la cour de la charcuterie Lanot.
Elle fut victime du massacre perpétré par les SS du 1er bataillon du 4e régiment Der Führer de la 2e SS-Panzerdivision Das Reich et brûlée dans l’église avec la belle-fille de son frère et ses enfants et l’ensemble des femmes et des enfants d’Oradour-sur-Glane. Son époux, son frère et le gendre par alliance de celui-ci furent mitraillés puis brûlés dans l’une des six granges dans lesquelles les hommes furent massacrés.
Son nom figure sur le monument commémoratif des martyrs du 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane.
Voir Oradour-sur-Glane
Sources

SOURCES : Liste des victimes, Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane. — Guy Pauchou, Dr Pierre Masfrand, Oradour-sur-Glane, vision d’épouvante, Limoges, Lavauzelle, 1967, liste des victimes, pp. 138-194. — MémorialGenWeb. — Archives État civil de la Haute-Vienne, actes de naissances, mariages, décès, recensements.

Dominique Tantin, Isabel Val Viga

Version imprimable