Né le 25 septembre 1919 à Hoff (commune de Sarrebourg, Moselle), mort en action le 18 novembre 1944 en Charente-Maritime ; résistant de Libération-Nord.

Parlant parfaitement allemand, René Schivy fut embauché à la SNCF le 16 décembre 1940 comme interprète auxiliaire pour faciliter les relations avec les services allemands.
En juin 1944, il rejoignit dans le secteur de La Rochelle un groupe de Libération Nord. Suspect, il fut arrêté mais faute de preuves, relâché. Le 18 novembre, alors qu’il accomplissait une mission de liaison, une patrouille allemande ouvrit le feu sur sa moto. René Schivy fut tué sur le coup.
La mention « Mort pour la France » lui a été attribuée. Son nom est inscrit sur la plaque commémorative de la gare de La Rochelle.
Sources

SOURCES : SNCF, GEN/266995. — SHAD-DAVCC Caen, dossier statut 21P148378. — Thomas Fontaine (sous dir…), Cheminots victimes de la répression 1940-45, Paris, Perrin/SNCF, 2017, p. 1586.

Philippe Wilmouth

Version imprimable