Née le 12 juin 1926 à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), massacrée le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane ; sans profession ; victime civile.

famille Trouillaud - Buisson, cimetière Oradour-sur-Glane
famille Trouillaud - Buisson, cimetière Oradour-sur-Glane
crédit : Isabel Val Viga
Plaque Renée Trouillaud
Plaque Renée Trouillaud
crédit : Isabel Val Viga
Renée Trouillaud était la fille de Joseph (né le 23 mars 1865, à Oradour-sur-Glane), cultivateur, et de son épouse Marguerite née Buisson (née le 23 février 1885, à Brigueuil, Charente), gantière. Ses parents s’étaient mariés le 29 avril 1919 à Brigueil-le-Chantre (Vienne). Sa mère était veuve en premières noces de Joseph Laverine (né le 8 mars 1882, à Oradour-sur-Glane et décédé le 1er mars 1916, à Douaumont, Meuse), soldat 9e régiment de Zouaves, mort pour la France 14-18, qu’elle avait épousé le 23 janvier 1912 à Brigueuil (Charente), frère de Marie Laverine* veuve de Pierre Avril. Joseph Laverine était veuf en premières noces d’Anne Mélanie Sauvannet (née le 30 avril 1885 et décédée le 9 juillet 1907, à Oradour-sur-Glane), qu’il avait épousé le 25 février 1905 à Oradour-sur-Glane.
Elle était la cadette d’une fratrie de trois enfants, Roland (né le 9 septembre 1921 et décédé le 22 février 1929), Régina Françoise (née le 4 janvier 1924), nés et décédé à Oradour-sur-Glane.
Ses parents et sa sœur échappèrent au massacre habitant Les Bordes, hameau non raflé le 10 juin 1944.
Elle fut victime du massacre perpétré par les SS du 1er bataillon du 4e régiment Der Führer de la 2e SS-Panzerdivision Das Reich et brûlée dans l’église avec l’ensemble des femmes et des enfants d’Oradour-sur-Glane.
Renée Trouillaud obtint la mention « Mort pour la France » par jugement du tribunal de Rochechouart du 10 juillet 1945.
Son nom figure sur le monument commémoratif des martyrs du 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane.
Sa sœur Régina Françoise, épousera le 6 décembre 1948 à Limoges Jean Lanot, veuf en premières noces de Marguerite Mélanie Nicolas*, parents d’Anne Marie* et Jeanne*.

Voir Oradour-sur-Glane
Sources

SOURCES : Liste des victimes, Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane. — Guy Pauchou, Dr Pierre Masfrand, Oradour-sur-Glane, vision d’épouvante, Limoges, Lavauzelle, 1967, liste des victimes, pp. 138-194. — MémorialGenWeb. — Archives État civil de la Haute-Vienne, actes de naissances, mariages, décès, recensements. — Geneanet-Oradour-sur-Glane

Dominique Tantin, Isabel Val Viga

Version imprimable