Né le 28 janvier 1876 à Oran (Algérie), massacré le 11 juin 1944 à Châtillon-sur-Chalaronne (Ain) ; représentant ; victime civile d’origine juive.

Mardoché Amselem était le fils de David, commerçant et de Esther Ben Saïd, sans profession. Il se réfugia à Châtillon-sur-Chalaronne après avoir fui Dijon (Côte-d’Or).
Le 11 juin 1944, un accrochage eut lieu avec le maquis dans lequel Jean Decomble, chef du secteur de l’armée secrète (AS) de Châtillon-sur-Chalaronne trouva la mort.
Mardoché Anselem a été fusillé par les Allemands ce même jour sans doute par représailles et parce que Juif. Il exerçait le métier de représentant de commerce et était âgé de 68 ans.
La commune de Châtillon ne possède pas d’acte de décès.
Son nom figure sur le monument aux morts 1939-1945, à Châtillon-sur-Chalaronne (Ain).
Sources

SOURCES : Livre noir des crimes nazis dans l’Ain pendant l’Occupation, Édition du Bastion, p. 63.— Mémorial Genweb.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable