Né le 7 août 1925 à Gex (Ain), mort en action le 13 juillet 1944 au [Le] Petit- Abergement (Ain) ; étudiant ; résistant de l’armée secrète (AS) de Bellegarde-sur-Valserine (AS) .

Jean Benoit était domicilié en 1940 à Bellegarde-sur-Valserine (Ain) et était étudiant à l’école des cadres de Saint-Martin-du-Frêne (Ain).
Il entra dans la Résistance à l’armée secrète (AS) de Bellegarde-sur-Valserine et fut affecté au groupe Louis Tocco.
Le 10 juillet 1944 l’opération "Treffenfeld" fut lancée sur les maquis de l’Ain afin de les éradiquer. Plusieurs colonnes ennemies se lancèrent à l’assaut du plateau.
Suite à un ordre de dispersion de l’école d’entraînement de Saint-Martin-du-Frêne, Jean Benoît tenta de traverser le plateau de Retord pour rejoindre Bellegarde. Il fut surpris par les Allemands à la combe Ramboz, au Petit-Abergement le 13 juillet 1944 et abattu avec cinq autres jeunes de la région de Bellegarde.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué au titre de "Déporté et interné résistant" (DIR), [SHD Vincennes GR 16 P 47939].
Son nom figure sur la stèle commémorative, au [Le] Petit-Abergement et sur le monument aux morts, à Nantua (Ain).
Sources

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne, Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Ain et le Haut-Jura (2013).— Mémorial Genweb.
Acte de décès en attente

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable