Né en 1927 à Foncine-le-Haut ? (Jura), victime civile des combats de la Libération morte le 2 septembre 1944 à Foncine-le-Haut (Jura) ; victime civile.

Jacques Gaugier était le fils de Léon Alfred, décédé et de Marthe ?
Le 30 août 1944 des combats eurent lieu entre une troupe russe de la Wehrmacht et le maquis. En s’enfuyant les russes prirent en otage Jacques Gaugier et son oncle François Jacquet chez lequel il demeurait. Le camion dans lequel ils se trouvaient fuyait devant des soldats français du 3e tirailleur tunisien. La troupe française mitrailla le camion qui était bâché ce qui empêchait de voir ce qu’il y avait à l’intérieur. Jacques Gaugier fut touché et mourut après avoir eu cependant le temps de faire une prière selon Georges Rousseau. Il mourut en fait le 2 septembre des suites de ses blessures.
Il n’a pas été trouvé d’acte de décès à Foncine-le-Haut.
Son oncle François avait été blessé au genou et conduit par les soldats français dans un hôpital en Suisse. Il fut sauvé mais mit longtemps à se rétablir
Son nom figure sur le monument aux morts, à Foncine-le-Haut (Jura).
Sources

SOURCES : Le 30 août 1944 à Foncine le Haut, par Georges Rousseau.— Mémorial Genweb.

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable