Né le 13 juillet 1907 à Isserteaux (Puy-de-Dôme), tué par les troupes allemandes le 16 décembre 1943 à Sallèdes ; charron ; victime civile.

Fils d’Antoine Pointu et de Marie Rochette, Marcel Pointu naquit à La Baraque-Haute d’Isserteaux, devenu un haut lieu de la Résistance.
Marcel Pointu travaillait pour le fermier Adrien Jaffeux, voisin du château de La Chaux-Montgros (commune de Sallèdes) où il avait installé son atelier de charron dans une salle du château.
Le 16 décembre 1943, dans le cadre de la grande rafle, un détachement allemand à la recherche des maquisards de l’équipe de transport du Premier Corps franc d’Auvergne commandé par Antoine Liorca, investit le château de La Chaux-Montgros. Adrien Jaffeux, détenteur de la clé du château, mettait à disposition des maquisards les caves où ceux-ci s’entrainaient au tir, et cachait des armes parachutées. Il abritait également des résistants notamment le jeune maquisard Louis Serre , dont la femme devait accoucher dans leur domicile proche.
Le charron Marcel Pointu vêtu d’une veste kaki, pris pour un "terroriste" fut abattu par un soldat allemand, puis Louis Serre entendant le bruit se mit à découvert et fut tué par une sentinelle allemande.
Les filles Valentine et Adrienne Jaffreux assistèrent au drame et le racontèrent. Adrien Jaffeux fut conduit à la prison allemande du 92e RI à Clermont-Ferrand où il a été fusillé le 20 décembre 1943 dans un groupe de vingt patriotes.
Marcel Pointu a été reconnu Mort pour la France.
À l’entrée du château une plaque commémorative rappelle les noms des trois victimes, son nom y est écrit par erreur Pointud. Il figure également sur le monument aux morts d’Isserteaux et sur la stèle commémorative du hameau de La Baraque-Haute (deux déportés et François Vaure->170386] exécuté le 20 décembre 1943 à la prison allemande du 92e RI de Clermont-Ferrand)..
Sources

SOURCES : AVCC Caen (nc). — Manuel Rispal Billom 1941-1943, Éditions Authrefois, 2013 . — MémorialGenWeb.

Annie Pennetier

Version imprimable