Né le 27 juillet 1922 à Villelongue-de-la-Salanque (Pyrénées-Orientales), massacré le 27 septembre 1944 à Fénétrange (Moselle annexée) ; STO.

Plaque commémorative
Crédit : MémorialGenWeb
Monument aux Morts
Crédit : MémorialGenWeb
Plaque commémorative dans l’église
Crédit : MémorialGenWeb
Célibataire, chauffeur d’autos, requis du STO en Allemagne, on ne connait pas exactement les circonstances du décès.
Jusqu’au 14 novembre 1944, Fénétrange était dans la zone toujours annexée par l’Allemagne nazie. Les Américains étaient stoppés sur la rive gauche de la Moselle et au sud de Metz. Dans le secteur de Fénétrange, les hommes furent requis par les Allemands aux travaux de fortification, notamment pour creuser des tranchées antichars, le Schanzarbeit.
Jean Barniquel aurait-il voulu rentrer en France via la Moselle et aurait-il été intercepté par les Allemands ? Aurait-il été considéré comme « déserteur », jugé par un tribunal de guerre ? Aurait-il refusé de participer aux travaux de fortification ? D’autres exécutions pour refus de schanzer furent perpétrées dans ce secteur début septembre 1944.
On sait juste qu’il fut fusillé par la troupe, Wehrmacht ou Waffen SS (de la 17e Division ?) le 27 septembre 1944, à 20h, sur la route de Munster.
Son nom figure sur le monument aux morts et sur une plaque commémorative dans l’église à Villelongue-de-la-Salanque et une place porte son nom dans cette commune depuis le 11 novembre 1946.
Sources

SOURCES : AM Villelongue de la Salanque : état-civil et registre de délibérations du conseil municipal.

Philippe Wilmouth

Version imprimable