Né le 28 avril 1912 à Neuville-les-Dames (Ain), mort en action le 12 juin 1944 à Vonnas (Ain) ; cultivateur ; résistant de l’armée secrète (AS) et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Claude Boulivan était le fils de Claude Jean Marie, cultivateur et de Marie Françoise Marion, cultivatrice. Il se maria le 24 avril 1943 à Vonnas avec Élise Eulalie marguerite Robert.
Après le débarquement en Normandie le 6 juin 1944, les résistants de l’AS locale dressèrent des barricades dans les rues, creusèrent une tranchée pour arêter la retraite de l’armée et arrêtèrent des suspect de collaboration. Le 12 juin 1944, le garde champêtre, sur l’ordre de l’instituteur Michaud appliquant les consignes du colonel Romans-Petit, chef des maquis de l’Ain parcourut les rues en proclamant l’établissement de la IVe République. La riposte de l’ennemi fut immédiate. Les troupes allemandes, environ 3 000 soldats, accompagnés par la Milice de Dagostini arrivèrent par le Nord. Un affrontement eu lieu dans la matinée avec le maquis. Claude Boulivan fut tué dans l’engagement. À douze heures, le village fut envahi et pillé, des civils furent arrêtés et exécutés.
Il fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure le monument aux morts et la stèle commémorative, à Vonnas (Ain).
Sources

SOURCES : Georges Bohas, La folle entreprise.— Journal "Le Progrès de l’Ain", article du 17 juin 2017 Une cérémonie en souvenir du 12-juin 1944.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance).
Acte de décès en attente

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable