Né le 25 novembre 1892 à Saint-Genis-sur-Menthon (Ain), massacré le 21 août 1944 à Saint-Cyr-sur-Menthon (Ain) ; entrepreneur de transports ; civil homologué à la Résistance intérieure française (RIF).

Victor Broyer était le fils de François et de Joséphine Marguin, tous deux cultivateurs au hameau des Rudes. Il se maria le 24 novembre 1915 à Saint-Cyr-sur-Menthon avec Marie Claudine Buathier. Il était domicilié à Saint-Cyr-sur-Menthon et exerçait le métier d’entrepreneur de transports.
Le 21 août 1944, l’armée allemande retraitait devant la poussée rapide des forces alliées. Deux groupes de maquisards du maquis Albert de Pont-de-Vaux, postés près du quartier de la Tuilerie et dans le bois de l’Isle, stoppèrent un convoi allemand d’une quinzaine de véhicules. L’échange de coups de feu dura plus d’une heure et les Allemands se vengèrent sur des maquisards et surtout des habitant de Saint-Cyr qui vaquaient tranquillement à leurs occupations quotidiennes. Victor Broyer fut abattu vers treize heures alors qu’il courrait pour sortir de son pré. Il n’était pas mort et fut conduit à l’hôpital de l’hôtel-Dieu, boulevard de Brou, à Bourg, aujourd’hui Bourg-en-Bresse (Ain) où il décéda dans la soirée, à 22h30.
L’acte de décès fut dressé le 22 août sur la déclaration de François Mignot, 66 ans, vaguemestre des hospices, domicilié à Bourg.
Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite sur l’acte de décès.
Il fut homologué comme résistant de la Résistance intérieure française (RIF), [SHD Vincennes dossier GR 16 P 93397].
Son nom figure sur la stèle commémorative située au carrefour de la RD 1079 et de la RD 80 à la hauteur de l’entreprise Lamberet, à Saint-Cyr-sur-Menthon (Ain).
Sources

SOURCES : Mairie de Saint-Cyr-sur-Menthon, commémoration du 21 août 1944.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable