Né le 21 septembre 1913 à Lyon IIè arr. (Rhône), mort en action à Montchal (Loire) ; maçon ; résistant, combattant du camp Desthieux des Francs-Tireurs et Partisans, maquis de l’Azergues (Rhône).

Fils de Jean, Antoine, cultivateur et de Marguerite Vignat, domiciliés à Décines-Charpieu (Isère, actuellement dans le Rhône). Marié en 1937 à Odile, Mathilde Bernard.
Domicilié 2a, rue Buffon à Villeurbanne (Rhône).
Louis Bertrand fut tué par les forces de l’ordre de l’État français, lors du combat au lieu-dit le Magat, à Montchal.
Louis Bertrand a obtenu la mention de Mort Pour La France. Son nom figure sur la stèle commémorative de Montchal et sur les monuments aux morts de Décines-Charpieu et Villeurbanne.
Sources

SOURCES : Arch. Dép. Loire : archives du colonel René Gentgen, 11 J 500/2. — Arch. Départ. du Rhône : Mémorial de l’Oppression, 3808 W 739. — Chavanet Roger dit Guérin : Histoire vécue des maquis de l’Azergues, Imprimerie Vaudrey, Lyon, 1982, 256 pages Association nationale des amis des FTPF (section du Rhône) : Les maquis de la vallée d’Azergues, Imprimerie Marquès, Villeurbanne, non daté, 88 pages (avec photos). — Cavassilas Yvonne, membre du conseil national du Front national : Les combats du Magat, une page de gloire au Livre d’or des FTPF 1945, édité par l’Association nationale des amis des FTPF, non daté, vraisemblablement 1945. – Site Mémoire des Hommes, cote AC 21P 21909 (nc). — Site de l’Amicale des anciens des maquis de la Vallée de d’Azergues, maquis.azergues.com. — État-civil de Lyon.

Henry Destour

Version imprimable