Né le 17 octobre 1889 à Flagy (Seine-et-Marne), victime civile des combats de la Libération morte le 26 août 1944 à Paris (IIIe arr.) ; boucher ; victime civile.

Lucien Barré était le fils de Émile Ernest, manouvrier et de Marie Augustine Picquard, couturière. Il se maria le 8 janvier 1920 avec Marguerite Léonie Monméjean. Il exerçait le métier de boucher.
Il fut tué dans l’effondrement de l’immeuble du 48 rue des Francs-Bourgeois à Paris IIIe arr. au cours du dernier bombardement effectué par la Luftwaffe (IXe Fliegerkorps) sur la région parisienne qui fit 189 morts et plus de 800 blessés dans la nuit du 26 au 27 août 1944. Il décéda le 26 août à 24 heures et fut transporté 87 rue Vieille-du-Temple..
L’acte de décès fut dressé le 31 août 1944 sur la déclaration de Marcel Guillemard, contrôleur des Postes et Télégraphes, domicilié boulevard Montparnasse, à Paris, beau-frère du défunt.
Il obtint la mention « Mort pour la France » (avis du Secrétaire général aux Anciens combattants du 7 mars 1945.
Sources

SOURCES : La Libération de Paris, Le bombardement du 26 août.— État civil (actes de naissance et décès).

Jean-Louis Ponnavoy

Version imprimable