Né le 18 avril 1915 à Sablons (Isère) ; sommairement exécuté le 29 août 1944 à Chanas (Isère) ; Employé d’usine ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’Intérieur

Marius, Henri Ponchon, dit Prosper, était le fils de Jean, Louis et de Marie Magnin.
Il était célibataire et habitait à Sablons (Isère).
Il travaillait comme employé d’usine au Péage-de-Roussillon (Isère).
Marius Ponchon s’engagea dans la Résistance et fit partie du secteur VI de l’A.S. Rhône-Isère.
Le 29 août 1944, il fut arrêté par des Allemands en représailles à l’attaque d’un convoi allemand par un groupe de maquisards. Nous ne savons pas exactement les conditions de son arrestation. Peut-être faisait-il partie du groupe de résistants qui attaqua les Allemands ou peut-être était-il à Chanas en tant que "civil".
L’après-midi, il fut exécuté avec dix-sept autres otages dans une grange du hameau des Guyots qui fut par la suite incendiée.
Son corps, bien que partiellement calciné fut identifié par l’un des pompiers, Aimé Bec.
Il obtint la mention "Mort pour la France" et fut homologué membre des Forces françaises de l’Intérieur à partir du 1er juin 1944.
Son nom figure sur le monument érigé sur les lieux du massacre et sur le monument aux morts de Sablons.


Voir : Chanas
Sources

SOURCES : Arch. dép. Rhône, Mémorial de l’Oppression : 3808W 417 et 447 — SHD Vincennes, GR 19 P 69/17 ; GR 16 P 485529 (à consulter) — Mémorial GenWeb — État Civil

Jean-Luc Marquer

Version imprimable